La romance de ma vie... tu parles ! - Farah Anah chez Black Ink éditions

Publié le par Osez-lire

COUP DE COEUR !!!

COUP DE COEUR !!!

Résumé:

Alizée, auteure à succès, ne sort pas de chez elle.
Alizée possède un vieux chat violeur nommé Vampyr.
Alizée ne porte que des pyjamas pilou, n'en déplaise à certains.
Alizée n'aime ni les enfants, ni ses parents, ni... Non la liste serait trop longue, restons sur ce qu'elle aime...
Alizée adore la tranquillité, de ce fait, elle ne supporte pas son voisin canon qui fait crier les filles, une fois la nuit tombée. Elles pourraient faire preuve de solidarité, après tout !
Alizée va donc en découdre avec...

Ervin est beau.
Ervin est musclé.
Ervin plaît aux femmes et il le sait. PIRE ! Il en profite à fond !
Ervin est un incorrigible arrogant.
Ervin est horripilant.
Ervin a une voisine qui lui résiste, et il compte bien la faire ployer...
Sauf qu'il ne s'attendait pas au phénomène Alizée...

Mon avis :

Farah, tu me tues ! Quel que soit le genre, tu excelles. On pourrait trouver ça dégueulasse – c’est vrai quoi, tant de talent, c’est pô juste ! –, mais impossible, nous sommes bien trop impatientes de te relire pour avoir ce genre de pensée. Alors oui, tu l’auras compris, ce changement de cap te va bien, très bien même, et je me suis régalée de cette romance teintée d’humour. 

Je parle d’humour parce que OUI, je me suis marrée comme une baleine, mais pas que… Au-delà des habitudes parfois risibles, du caractère bien trempé et des répliques tordantes d’Alizée, nous avons affaire ici à une jeune femme toute en fêlures, contradictions et complexes. Une personnalité pleine de paradoxes qui rendent cette auteure à succès – je fais référence à Alizée, bien sûr ;-) – aussi hilarante qu’agaçante et attachante, une femme comme vous et moi finalement.

Lorsque son voisin un peu trop canon et un peu trop… bruyant… vient troubler sa tranquillité, tout ce qui le définit s’en voit totalement exacerbé. Le meilleur, comme le « pire »… Et croyez-moi, Ervin en jubile et en redemande !

De joutes verbales en punchlines, Ervin pourrait bien dévoiler la sensibilité cachée par son enveloppe ô combien sexy et attirante (pfiou… soupir de midinette… qu’il m’appelle Chatoune quand il le veut !) quand Alizée pourrait sortir de son cocon douillet et rassurant. Une chose est néanmoins sûre, nos deux chouchous du jour sont aussi différents que complémentaires et nous offrent ici un florilège de situations cocasses. 

Évidemment, Farah reste Farah (heureusement !), et ne manque pas de nous surprendre au fil des pages et chapitres, en nous emmenant là où nous ne pensions pas aller dans ce genre de romance.

Le duo de tête, fêlé – dans les deux sens du terme –, les personnages secondaires à la hauteur de cette folie douce et la plume toujours aussi addictive donnent à ce roman un goût de bonbon acidulé. Celui qui nous fait plisser les yeux et étire nos lèvres de bien-être quand on le met en bouche, qui nous électrise quand le côté piquant s’empare de notre langue et qui met du baume au cœur quand la légèreté reprend ses droits.  

En bref, une lecture à ne manquer sous aucun prétexte. Allez, on fonce !!

Merci Farah, pour ce moment de fraîcheur en pleine tempête ;-)

 

Où se le procurer :

Publié dans Coups de coeur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article