Jeu immoral - Arielle Frank en auto-édition

Publié le par Osez-lire

BON MOMENT !!

BON MOMENT !!

Un grand merci à Arielle pour sa confiance renouvelée ;-)

 

Résumé :

Jeu immoral est la suite du roman La faute exquise.

Des années ont passé. Stéphanie, désormais divorcée, mène, à l’aube de ses cinquante ans, la vie libertine qu’elle avait entamée après sa rupture avec Mathieu. Mais le hasard va remettre son jeune amant sur son chemin, puis dans sa vie, et une nouvelle fois, leur relation se déroulera dans une confusion totale. La dépendance affective va-t-elle mettre en péril la liberté qui jalonnait jusque-là l’existence de Stéphanie ? De doutes en trahisons, Jeu immoral nous entraîne dans des jeux sexuels singuliers, où jalousie et partage vont malmener les sentiments ressuscités du couple.

NB : ce roman s’adresse à un public averti.

Mon avis :

Ravie de retrouver la plume d’Arielle qui, lors du premier volet de cette exquise lecture, avait suscité ma curiosité. Le premier opus, bien que très plaisant, m’avait laissé sur ma faim, manquant – selon moi – d’approfondissement dans la psychologie des personnages. Eh bien, voilà chose rétablie dans celui-ci ! À croire que le temps et la maturité n’ont pas fait « grandir » que Stéphanie ;-) (Ceci, bien sûr, étant à prendre dans le meilleur sens des termes.) 

Nous retrouvons donc une Stéphanie divorcée, mais apaisée, qui profite pleinement de sa nouvelle vie, de son temps libre tout en s’épanouissant professionnellement. La cinquantaine lui va bien, et ce ne sont pas ses proches ou ses rencontres fortuites qui viendront me contredire ! Son physique comme son esprit séduisent toujours et elle ne manque pas d’en jouer quand le moment se présente, auprès de la gent masculine évidemment, auprès de jeunes hommes aux corps d’Adonis assurément. Elle jouit ainsi (sans mauvais jeu de mots) de cette liberté nouvelle, et assume aujourd’hui ses envies, quelle qu’en soit la nature. Réussira-t-elle seulement à conserver cette posture lorsque le destin remettra Mathieu sur sa route ? Rien n’est moins sûr…

Car ce cher Mathieu a changé lui aussi. Oh rassurez-vous, l’approche de la quarantaine n’a pas entaché son charme et sa vigueur, loin de là ! Mais la vie semble s’être chargée de lui donner quelques leçons. Reste à savoir s’il les a toutes perçues comme tel... Toutefois, ce qui est certain, c’est que les atouts de Stéphanie – ceux-là mêmes qui l’avaient séduit – demeurent intacts et font naître bien des idées dans l’esprit tortueux de Mathieu.

Entre attirance et dépendance, il peut n’y avoir qu’un pas, sauront-ils se retrouver en tenant compte de leur passé commun et de leur évolution propre pour ne pas donner à leur relation un goût amer de déjà-vu ?

L’auteure propose un récit d’un point de vue omniscient, à la 3e personne donc, se focalisant malgré tout sur l’introspection de Stéphanie. Mais dans ce volet, au contraire du précédent, celles de Mathieu sont creusées plus en profondeur, abordant ainsi – tant d’un point de vue féminin que masculin – la sexualité, l’épanouissement personnel, mais aussi la dépendance affective et d’autres thèmes (liés aux âges de nos personnages) rarement exploités en romance. La finesse de la plume reste fidèle à celle appréciée dans La faute exquise, appréhendant l’érotisme  comme les fantasmes les plus indécents avec une délicate sensualité qui évince toute vulgarité.  

Merci encore Arielle, pour cette lecture intime ;-)

 

Où se le procurer :

Publié dans Bon moment, partenariat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article