Drama Queen - Lindsey T chez Black Ink éditions

Publié le par Osez-lire

COUP DE COEUR !! ( Service Presse )

COUP DE COEUR !! ( Service Presse )

Un grand merci à l'équipe Black Ink pour ce sp et sa confiance ;-)

 

Résumé:

Éléonore, 23 ans, votre nouvelle Reine... Oui, Votre Reine !

En toute franchise, je me serais contentée de rester Princesse mais quand toute ma famille sombre - littéralement - me voilà propulsée sur le Trône.

Problème : je ne suis pas faite pour assumer les responsabilités d'un Royaume... Mais vraiment pas.

Et lorsqu'en plus on me colle dans les pattes, soi-disant pour assurer ma sécurité, un Écossais ombrageux, tatoué, et persuadé qu'on veut ma mort... Tout échappe à mon contrôle.

 

Mon avis:

 

Il y a des coups de cœur émotionnels et il y a les autres. Que nenni, pourrait en dire Éléonore. Eh bien si ma belle, il y a ceux qui vous touchent par le changement de cap, le ton différent, les messages passés sous cape, l’humour décalé. Pour moi, Drama Queen fait parti de ceux-là. 

 

À 23 ans, alors qu’elle aimerait profiter la vie et de ce qu’elle offre, Éléonore est propulsée sur le Trône suite à un drame familial. Fragilisée par la disparition de ses parents et de son frère, la présence froide et intrusive de son garde du corps, Colin, ne manque pas d’en rajouter à son malheur. Malgré sa tristesse, et bien qu’ayant la tête bien pleine, son naturel et sa spontanéité lui font enchaîner gaffes, frasques que les journaux se pressent de répandre dans tout le Royaume. Décidément trop jeune et un tantinet désinvolte face à de telles responsabilités, Éléonore ne voit pas le danger poindre, au contraire de ce bodyguard écossais à la répartie glaciale – qui lui vaut le « doux » surnom de Mr Freeze – mais au physique digne du réchauffement climatique !

 

Alors qu’une certaine Cendrillon était conseillée par des souriceaux, Éléonore, elle, se laisse bientôt guider par sa marmotte – non, non vous ne rêvez pas, nous pourrons d’ailleurs en reparler quand vous l’aurez lu – bien trop réceptive à la présence du bellâtre écossais.  

 

Colin n’était pas destiné à coller les jupons d’une tête couronnée. Ancien membre des forces spéciales et nourrissant bien d’autres aspirations, il prend malgré tout son rôle très à cœur. Pourtant, Dieu sait que cette Princesse, aujourd’hui à la tête du royaume, l’irrite avec ses caprices et bourdes incessantes. Bien éloigné des protocoles et pourvu d’un verbe acerbe, de tatouages sur des muscles saillants, le moins que l’on puisse dire est qu’il dénote dans le paysage souverain ! Mais la froideur et l’impassibilité qu’il dégage pourraient bien fondre comme neige au soleil à force de péripéties et de contact rapproché avec la belle gaffeuse. À moins que ce soit la marmotte qui le fasse se liquéfier… Ou l’inverse… OK, je m’arrête là…

 

Entourés de personnages secondaires en tout genre, Éléonore et Colin confient tour à tour leurs avancées au gré des rebondissements et coups du sort que le port de la couronne et les envieux génèrent.

 

Un humour déjanté, de la dérision en veux-tu en voilà permettent à l’auteure de rappeler que les apparences sont souvent trompeuses et que les différences peuvent être une force. Un message transmis tout en finesse malgré le farfelu magique de certaines scènes. Oui j’ai bien dit farfelu, mais je pourrais aussi ajouter loufoque ou satirique, faisant tout le charme de cette romance qui met un gros coup de pied au cul aux idées reçues. 

 

La plume m’avait déjà séduite dans Over the Bars (tome 1, tome 2), mais ici, j’adhère complètement ! Je vous ai parlé du ton léger, mais les émotions ne sont pas négligées pour autant. Aussi, j’ai trouvé que Lindsey poussait réellement le cliché – jusque dans le vocabulaire – et se jouait des personnages en allant au bout des choses, sans retenue, mais avec une habileté nouvelle. Un tout qui lui va très bien et que j’ai savouré jusqu’à la dernière ligne, des larmes de rire au coin des yeux et le cœur au bord des lèvres.

 

Merci Lindsey, pour les rires, les pieds de nez, les rires encore, et les émotions ;-)

 

 

Où se le procurer:

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article