Not a fuckin' romance - Ena L en auto-édition

Publié le par Osez-lire

COUP DE COEUR ET DE FOLIE !! ( Disponible en broché, en précommande pour la version numérique )

COUP DE COEUR ET DE FOLIE !! ( Disponible en broché, en précommande pour la version numérique )

Un grand merci à Ena L pour sa confiance, nos échanges et sa folie qui est un peu la mienne ;-)

Résumé:

Moi c'est Aly, écrivain encore inconnu et en galère le jour, serveuse dans un bar louche la nuit. Ma particularité ? Je partage une colocation avec les cinq plus beaux spécimens que la Terre ait portés : un ex collant, un fantasme inaccessible, un connard mégalo collectionneur de femmes, un rayon de soleil ambulant et un amateur de naturisme. Mais s'il n'y avait qu'eux... Voilà qu'un sixième débarque, et pas n'importe lequel ! Un bad boy sexy et dangereux à souhait. Si vous souhaitez en savoir plus sur les péripéties d'une auteure en devenir et découvrir qui des six beaux gosses sera l'élu (ou pas), suivez le guide !

(Avertissement de l'auteure : Récit complètement cinglé et pas du tout assumé. Stop. Dommages sur le cerveau à prévoir. Stop. Pardon pour tout. Stop.)

 

Mon avis: (ATTENTION ! Chronique la plus longue du siècle, mais je suis intarissable sur le sujet. Pour toute réclamation, s'adresser à Ena L)

What a fucking reading !! 

J’ai pris un véritable pied à lire Ena sur ce registre, vraiment. La suite va donc probablement prendre un tournant honteusement fanatique, mais j’assume totalement !

 

En démarrant cette lecture — très sympa d’entrée — j’avoue m’être imaginé une fin à la « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Mais c’était mal connaître l’auteure et surtout bien trop facile. Ena utilise tous les codes de la romance en les détournant avec un second degré dément. Alors, oui il y a de l’incongru, du farfelu, du « too much » ou encore du caricatural, mais le tout forme une vraie harmonie. .

Si Hamran n’était pas si mou du genou ou Také gendre idéal, si Charlie était habillé et Hunter boulanger, si Jared n’était pas… lui et Hugo hideux, ou bien si Aly n’était pas cette fan absolue de vêtements sortis tout droit d’un manga, l’histoire aurait été bien fade. Voilà pourquoi je parle d’harmonie, mais aussi parce que le ton est donné d’emblée et les personnages fidèles à eux-mêmes tout au long du récit.

 

Et parlons-en du ton ! Qu’est-ce que j’ai rit !! Les références à nos connaissances virtuelles communes, les exagérations (ou non…) des échanges sur les réseaux, le rapport à l’écriture — au jugement — à ce milieu de femme (en romance)… laissent entrevoir autant de vérités que de « fiction », j’ai adoré ! Et puis, il faut que je sois honnête, la Aly que j’ai vue en lisant cette FUCKING ROMANCE, n’était pas notre vraie Aly ; pour moi c’était Ena que je voyais en jupe et chaussettes et qui me racontait son histoire tant ce qui s’en dégage semble sincère. 

 

Bref, j’ai adoré cette coloc' et chacun de ses habitants — euh, non, je mens… Kamran m’a absolument agacée !!! — et l’intrigue de cette Not a fuckin' romance, parce que ne l’oublions pas celle-là, elle est bien là ! 

Je vous fais un p’tit topo de mes ressentis sur les persos ? Allez j’vais essayer d’être drôle (ou pas…).

 

Kamran : ouais, je commence par lui, comme ça on n’en parle plus. Non vraiment, lui c’est juste pas possible. L’amoureux transi qui aime autant Aly que ses guirlandes de Noël ? Rassure-moi Ena, tu ne voulais pas faire de spin-off ??!! Au départ, il m’a fait un peu de peine - bah ouais, j’ai bossé dans le social pendant plus de 15 ans, ça laisse des traces d’empathie… – ce pauvre ex en mal d’amour, ébahi par sa belle qu’il voie chaque jour… (Mais BARRE-TOI !!). Voilà, au début c’est mimi, après c’est lourdingue !! J’ai honte d’admettre avoir pensé à lui pour un dîner de cons. Mais attention, il a toute sa place dans l’histoire, je ne la vois pas sans lui. Donc Bravo Kamran, vous êtes sélectionné pour intégrer une Not Fuckin' Romance !! 

 

Charlie : énigmatique Charlie tout nu… C’est celui qui me laisse le plus… interrogative — là, un spin off, je ne dis pas non pour en savoir plus sur lui. Ce grand black en robe de chambre ouverte sur son barracuda m’a brouillé la vue à plusieurs reprises (je suis quelqu’un de très visuel 🧐 si vous voyez ce que je veux dire…). Cela dit son flegme et son œil discret sur l’ensemble de la coloc m’ont bien plu. J’ai aimé ne rien savoir (ou presque) de lui. Je ne saurais dire pourquoi… Bravo Charlie, vous êtes admis dans cette folle aventure, et plus si l’auteure est partante ;-)

 

Hugo : pfiou soupir contemplatif, admiratif - et amusé aussi - il faut bien le dire. J’en suis tombée amoureuse très vite. Son côté fou, son naturel séducteur et charmeur en mode « je ne me prends pas au sérieux », son empathie, sa sympathie, son histoire qui le rend si particulier, son… euh non là je m’égare.... Bref vous l’aurez compris JE L’AIME !!!!! Il m’a donné chaud autant qu’il m’a fait rire ou émue, alors Bravo Hugo, vous êtes le bienvenu dans mon li… vre !! 

 

Jared: Ohh JaJa ! Pfff ça y est je débloque ! Mais comprenez, si j’avais intégré une telle coloc' il y a… 18 ans… je serais tombée amoureuse à chaque porte ouverte !!! Revenons à nos moutons… Jared. Alors lui c’est le genre de gars sur lequel toute femme peut craquer, mais aussi se briser les dents. Le gars sait ce qu’il veut, prend soin de tous, le gars ultra sympa avec un air d’intello, mais qui peut aussi faire preuve d’un sex-appeal hors norme quand il gère une baston. Waouh !!! Mais il est surtout le grand frère, l’ami, le confident qu’on aurait envie de garder égoïstement. Bravo Jared, mon journal intime porte à présent votre nom !! 

PS: on en parle de ces scènes torrides ? Chaleur !! J’ai cru que l’été était arrivé avec de l’avance !!

 

Hunter : Que dire de lui ? Il est celui qui débarque et fout le bordel dans l’équilibre de cette maison de fous. Mais il le fait à la perfection ! À côté de cela, il est détonant, charmant malgré son côté sombre, attendrissant par tant de maladresses et d’amour (oui je suis sûre qu’il en déborde). Bravo Hunter, vous êtes admis à l’étude du spin off aux côtés de Charlie (et serez en première ligne pour nous aider à lever le voile sur lui). 

 

Také : Putain de bordel de merde !!! Ouais désolée, mais voilà ce qu’il m’inspire. Positivement j’entends ! Alors lui, mais lui !!!!!! Il m’en a fait voir de toutes les couleurs. Tantôt détestable, tantôt délectable, et si souvent salace, mais fantasmatique… Pouah… il m’a laissée rêveuse, amoureuse, haineuse et re-amoureuse. Un bad boy de fucking romance comme on en voit rarement, et ça J’ACHÈTE !! (moi aussi j’ai de belles références !). Il nous balade tout au long du roman par son côté énigmatique et inaccessible, une bombe aussi troublante qu’explosive ! Il transpire la haine autant que l’amour et le sexe, un combo gagnant qui m’a séduite malgré ses sautes d’humeur, ses réflexions, sa vulgarité… Bref, je pourrais être intarissable à son sujet, mais je vais m’abstenir. Alors juste BRAVO Také, vous êtes sélectionné pour ma fucking lecture coup de cœur de l’année et putain de bordel de merde, ça fait du bien de voir des personnages masculins tels que vous ! Une déclaration… ma déclaration — applause pour France Gall —

 

Aly : Ma très chère Aly-baba, je crois que ça y est, tu l’as trouvé ton génie de la lampe. Et putain, j’en suis jalouse ! Te rends-tu compte de la portée de ton histoire ? Du truc de dingue que tu vas faire vivre à Ena ? Parce qu’à n’en pas douter, tu vas en régaler du monde ! J’en mettrais ma main au feu - enfin… d’abord je finis mon roman hein, OK ? – que ce fucking bouquin plaira autant aux femmes qu’aux hommes. Parce qu’on est loin des bisounours finalement, loin des romans à l’eau de rose, loin des romances qui fleurissent chaque jour (merde, y a la mienne dans le lot… pleurs de désespoir et de médiocrité). Avec toi, on rit, on pleure, on danse, on devient plus à l’écoute de nos voix intérieures et on ouvre les yeux sur des réalités qui ne transpirent pas toujours dans les romances qui fleurissent chaque jour. Alors oui, tu es complètement barrée, oui ton histoire est hors-norme, oui ta vie est remplie d’incohérences — quoique ce n’est pas le bon mot — et d’énormités, mais putain, qu’est-ce que ça fait du bien de lire un livre qui dégage autant de folie et de sincérité ! Bon j’arrête là sinon tu vas en perdre tes chaussettes, mais Bravo Aly, vous obtenez le rôle principal d’une Not fuckin' romance de dingue qui m’a réchauffé le cœur et fait mourir de rire. 

 

Vous l’aurez compris, je me suis régalée ! À la lecture du synopsis de ce roman, j’ai tout de suite eu envie de le lire tant le changement de cap — par rapport aux écrits précédents — m’intriguait. Et franchement, cette teinte va également à ravir à cette auteure et a comblé toutes mes attentes de lectrice. Humour, sentiments, profondeur… tout y est, rien à jeter si j’peux me permettre l’expression. Mes enfants ont été intrigués de me voir rire devant mon ordi : « c’est quoi ? Ça a l’air marrant »,  tout en refusant qu’ils regardent par-dessus mon épaule. Ena ne lésine sur aucun détail au risque d’être crue, mais alors perso, ça ne me dérange pas du tout, au contraire. Ça se saurait si la vie était faite de pétales de roses et de politesse, non ?  Après, il est certain, tout le monde ne sera pas à l’aise avec cette « décontraction », mais ma foi, il faut de tout pour faire un monde. 

Pour ma part, j’ai eu la sensation d’être intégrée à cette coloc', de participer aux discussions — même les plus folles — et j’ai vraiment vécu un moment « bulle magique » avec chacun d’eux.

 

Ena, je te remercie, sincèrement, de m’avoir confié ton bébé en bêta-lecture, j’en ai pris soin et m’en suis délectée !! Je suis navrée si tu en attendais une critique plus acérée, mais je ne vois pas bien ce que je pourrais en dire de plus, je dénaturerais plus que je n’apporterais à ce roman déjà si bien ficelé.

 

Je te souhaite un succès de malade avec cette Not Fuckin' romance.

 

BRAVO Ena, votre place est assurée pour la mention spéciale « auteur à lire sans se poser de questions » ;-)

 

Où se le procurer:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fuckin'fan 10/07/2019 17:09

Alors je ne pourrais pas me dire vous avez tellement bien résumé! je suis totalement fan et je suis triste d'être arrivé au bout de ce livre. Les benetton me manque, j'avais l'impression d'en faire parti. Un grand merci à toi Ena L. Tu m'as fais ressentir plein d'émotions et surtout rire. Je vous conseille de vite vous le procurer vous ne le regretterez pas; BRAVO!!!

Osez-lire 10/07/2019 18:51

Merci beaucoup pour ce retour. Ravie de rencontrer une autre fan des Benetton.