Interview Théo Lemattre

Publié le par Osez-lire

Interview Théo Lemattre

Lumière sur…

Théo Lemattre, auteur, entre autres, de Prêts à tout, Karma, Opération mariagicide, La fête continuera sans toi, Juste avant de disparaitre.

 

Retrouvez tous les romans de Théo par ici:

Amazon

 

Bonjour et encore merci davoir accepté de nous donner un peu de ton temps.

Si on commençait par faire connaissance ? C’est parti !

 

Si tu devais te définir par une couleur laquelle serais-tu et pourquoi ?

Je serais le bleu, parce que j’aime beaucoup cette couleur. Je ne sais pas trop pourquoi. Elle représente la mer, le ciel, et ce sont des choses que j’ai l’habitude de voir, qui me rappellent le sud dans lequel je vis.

- Montagne, campagne ou mer ?

Clairement la mer, pour le moment. Mais plus je grandis, plus je me sens attiré vers le calme de la campagne.

- Si tu étais un plat régional lequel serais-tu ? (besoin d’idée pour ce soir 😉)

Si j’étais un plat régional, je serais un Welsh. Et ce n’est pas parce que je suis imbibé de bière !

- Ton dernier coup de cœur livresque ? Peux-tu nous le vendre en 3 lignes ?

Mon dernier coup de coeur livresque ? Je n’en ai malheureusement pas eu depuis un petit moment… Si j’en ai un, je vous tiendrai au courant, hein !

- À quoi carbures-tu pour être aussi productif ? Si tu pouvais partager ton bon plan avec nous, ça serait sympa ?

Hahaha, je carbure à la passion, aux encouragements de mes lecteurs… alors, c’est un peu grâce à vous, quoi.

 

Parlons un peu plus de tes bébés.

 

- Parmi les personnages de ta création, lequel te représente le mieux ? Dans quel roman ?

Celui qui me correspond le mieux, c’est sans doute Marie, de Nos rendez-vous secrets.

- Quels sont les 4 mots qui définissent vos points communs ?

Complexes, agoraphobie, angoisses, isolement. Clairement, je sais que ce n’est pas super engageant, comme ça, mais j’ai aussi plein d’autres côtés, heureusement.

 

- De laquelle de tes héroïnes aurais-tu pu tomber amoureux ?

Je pourrais tomber amoureux de beaucoup de mes héroïnes, elles représentent souvent ce qui me plaît, et, en fin de compte, elles ont toutes un petit quelque chose de ma moitié, dedans. Elles sont un peu comme elle.

- Qu'est-ce qui t'a donné envie d'écrire ?  Ça devait être hyper inspirant car depuis on ne t'arrête plus !

Haha, c’est clair ! Ce qui m’a donné envie, c’est l’envie de raconter des histoires. Et, c’est un moyen comme un autre de le faire. J’ai eu la chance, dans mon enfance, d’avoir eu des parents avec un bon vocabulaire, ça m’a permis d’en garder quelques traces et de me réapproprier ce langage dans un contexte plus littéraire !

- Tu as démarré ta carrière d’écrivain dans un genre bien différent, qu’est-ce qui t’a conduit à la romance ?

J’en ai eu marre de faire du glauque. J’avais envie de faire quelque chose qui me ressemblait plus et, dans la vie, malgré ce que j’ai raconté vis à vis de mes ressemblances avec Marie, je suis plutôt un type joyeux, qui croque la vie à pleines dents. Je laisse les intrigues machiavéliques aux seigneurs des ténèbres en herbe.

 

- Tu avais de prime abord décidé uniquement de t'autoéditer, est-ce que ta nouvelle expérience avec les maisons d'éditions t'a fait revoir ton point de vue ?

Non ! Être édité, c’est sympa pour le prestige, mais en étant réaliste, on se rend compte que ce n’est pas un bon plan, financièrement parlant. Si je veux pouvoir continuer de vivre tranquillement de ce que je fais, je dois continuer dans cette voie !

 

- Beaucoup de lectrices ne lisent pas les romances d'un point de vue externe. Ton choix de narration, bien que plein d'humour, ne te ferait-il pas passer à côté d'un lectorat plus important ?  Est-ce pour te différencier que tu écris toujours avec ce narrateur omniscient ?

C’est vrai, j’ai entendu dire que la plupart du temps, les lectrices préféraient des points de vue plus… internes. Mais ce n’est pas mon genre. Peut-être que je le ferai, un jour, mais pas tout de suite. Je me sens bien dans ce que je fais, pour le moment. J’aime ne pas me sentir enfermé dans un personnage mais, au contraire, être totalement libre.

- Peux-tu nous donner 4 adjectifs qualifiants ton prochain roman ?

Grave, feel-good, tristounet et joyeux à la fois !

 

En attendant la sortie de ce prochain roman, n'hésitez pas à découvrir son tout récent Juste avant de disparaitre

 

Merci beaucoup pour lhonnêteté de tes réponses et au plaisir de te relire !

Romans c'est nous et Osez-lire

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article