Là où tu te perdras, tome 1 - Ena L aux éditions Sharon Kena

Publié le par Osez-lire

COUP DE COEUR !!

COUP DE COEUR !!

Résumé:

" Lane City, camps de formation des Marines Américains. La violence, la sueur et les humiliations. Un beau Lieutenant, sombre et impitoyable. Un jeune soldat fragile aux motivations mystérieuses.

A plusieurs centaines de kilomètres de là : l’Université de Sudderland. Une arrogance jeune femme à la beauté glacée et au tempérament volcanique. Une vie confortable, un fiancé aimant, la gloire et les honneurs.

Deux univers opposés. Que la disparition du jeune soldat va brusquement rassembler. Car Sharon n’hésitera pas à s’engager chez les Marines pour rechercher son jumeau, présumé déserteur. Confronté à la fois au milieu machiste militaire, à un lieutenant sans pitié, ainsi qu’aux dérangeantes et dangereuses vérités concernant son frère. Sharon sera-t-elle capable d’achever sa quête sans y laisser son âme ou sa vie ? "

 

Mon avis:

Pour être honnête, à première vue, le milieu militaire ne m'inspirait pas plus que ça à la lecture du synopsis, en revanche l'intrigue attisait ma curiosité. Et, cerise sur le gâteau, quand l'auteure précisait "Attention: niaiseries interdites" et décrivait son personnage principale comme "une vilaine héroïne", je ne me posais plus de question, IL ME LE FALLAIT !

C'est chose faite et à me mesure que les pages défilent sur ma liseuse, les mots qui me viennent, s'ils en sont, "P*****, Waouh, Noooon, Ahhhhh, Et M**** faut attendre Octobre pour la suite", ça vous parle ? Ena m'a complètement séduite avec cette anti-héroïne qu'est Sharon, dans cet univers, en effet, dénué de toutes niaiseries.

 

Dès les premières lignes, on découvre une jeune femme dont le physique n'a d'égal que sa capacité à être franche et sans détour, au risque d'être désagréable, presque cruelle. Championne de cheerleading, fiancée à Billy ou l'homme parfait, Sharon est loin des personnages de romances emplis de cœurs dans les yeux, ou d'empathie envers ses pairs. Non, elle, c'est une dure à cuire, qui s'est construite seule et affronte les choses à sa façon, tel un bulldozer. Déterminée, sûre d'elle à outrance, cette poupée au caractère bien trempé a pourtant un point faible; son frère jumeau. Celui pour qui elle peut frémir, s'inquiéter ou encore, déplacer des montagnes. Quand ce fameux 1er Janvier, ce dernier ne répond pas à ses appels, la tornade se lance à pleine vitesse et n'hésite pas à s'engager chez les Marines afin de découvrir le pourquoi de ce silence. 

Bien que son homme, Billy, tente de l'en dissuader, Sharon ne voit que cette solution pour retrouver son frère et se lance donc à corps perdu dans ce qui sera sa mission des prochaines semaines. Elle ne rentrera pas sans son double !

Loin de son quotidien ordinaire, Sharon découvre les dures lois de l'armée, l'autorité, le sexisme à outrance et le dépassement de soi, tout en gardant son objectif en ligne de mir, celui qui lui donne la force de traverser des mares de boues, de franchir les obstacles, de courir des kilomètres en forêt et de résister à l'arrogance et la dureté de son formateur qui use et abuse de ses pouvoirs. Dans ce milieu masculin où règne souvent l'indifférence, Sharon ne peut compter que sur elle-même et se plier aux règles, sans pour autant se défaire de sa personnalité qui tantôt pourrait bien la sauver des pires épreuves, tantôt la mettrait dans des situations auxquelles elle n'était pas préparée. 

Encaissant les humiliations, les réflexions misogynes en se pliant à l'autorité de son instructeur un peu trop bien foutu et dont le regard s'adouci en sa présence, notre Sharon change au fil des semaines, mûrie sans en perdre son verbe légendaire, mais peu à peu, laisse sa vie parfaite de côté pour retrouver celle de son frère.

Mais la question reste en suspend, ce parcours du combattant mènera-t-il notre héroïne, adorablement détestable, à son jumeau ?

Suite au prochain épisode...

 

Les personnages secondaires sont ici très nombreux, mais tous aussi finement travaillés, le récit à la 3ème personne favorisant un recul sur l'ensemble de ces protagonistes, même si Sharon reste le sujet principal. Plus coutumière d'une narration à la 1ère personne, ici, par la fluidité de l'écriture d'Ena L et par sa subtilité, je n'en ai pas été frustrée, bien au contraire. 

Les scènes, assez présentes, d'exercices militaires sont décrites de telle façon que je m'y suis crue, souffrant avec Sharon, ou gagnant avec elle. Quant à l'intrigue, qu'elle soit celle du versant dramatique (la perte de son frère) ou celle du côté de la romance, m'a littéralement embarquée, me laissant, là, frustrée de devoir attendre la suite. Mais quelle belle frustration ! 

Un vrai coup de cœur, tant pour la plume que pour l'histoire, qui plus est, inattendu, puisque non adepte de cet univers made in Marines. Et allons-y dans la modestie, je me félicite du jour où ma route à croisée celle d'Ena sur les réseaux, et d'avoir eu la grande idée de me procurer ce livre, à la fois bercé dans la dureté et la beauté des sentiments fraternels, mais bien d'autres encore. 

 

Merci Ena.L 

 

Où se le procurer:

Publié dans Coups de coeur !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article