Broken Fire - Stéphanie Delecroix en auto-édition

Publié le par Osez-lire

TRES BON MOMENT ! ( Service Presse )

TRES BON MOMENT ! ( Service Presse )

Un grand merci (une nouvelle fois) à Stéphanie pour ce SP et sa confiance ;-)

 

Résumé:

" Broken fire est la suite de Broken ice dans la série Broken by elements. Suite à un choc émotionnel, Caro développe des troubles obsessionnels du comportement. Dès qu'elle déroge à une seule des règles imposées par son esprit, elle doit faire face à des crises de panique qu'elle ne maîtrise pas. Quand un maître-chanteur la menace, elle pense tout perdre. Un soir, elle rencontre un homme mystérieux alors qu'elle cède à une crise de panique. Valentin erre sans but depuis six ans. Le seul endroit où il se rend régulièrement, c est au Red Rose. Il y dépense en boisson l'argent qu' il a obtenu en faisant la manche. Quand la nouvelle patronne est prise de panique un soir où il est seul avec elle, il ressens le besoin de l'aider. Il regrette rapidement son choix, elle est en train de percer la carapace qu'il a mis six ans à ériger. "

 

Mon avis:

Quelle belle suite !! Nouvelle intrigue, autre schéma, Stéphanie Delecroix nous présente Caro, que l'on connaît déjà grâce au 1er tome, mais dont la vie a fait basculer les habitudes. D'ailleurs, il est important de préciser que Broken Ice doit vraiment être lu avant d'entamer celui-ci, au risque de manquer des éléments importants à l'histoire de Caro et Valentin.

Caro, mieux connue sous le surnom de "la peste" dans le 1er épisode, se retrouve seule. En effet, rappelez-vous, Léo, son frère, a rejoint leurs parents dans un autre monde, la laissant sans famille, avec des responsabilités inconnues jusqu'ici et une tristesse infinie. Bien qu'Anya se soit rapidement installée avec elle, Caro ressent un grand vide et un stress sans borne quand elle fait le bilan de sa vie d'avant, avant la perte de son rayon de soleil, ce grand frère protecteur, cet homme bon. Les troubles obsessionnels compulsifs rythment désormais son quotidien, "1,2,3" devient son leitmotiv pour vaincre ses angoisses. Mais la pression pour conserver le bar de son aîné, le Red rose, et les mails menaçants qu'elle reçoit depuis peu ne font qu'augmenter ses troubles, déclenchant à présent des crises de panique la laissant complètement désemparée. C'est au cours d'un de ses malaises que Valentin croise sa route. Qui est cet homme caché sous sa grande capuche ? Malgré l'inquiétude qu'il provoque à première vue, sa voix rassurante et ses gestes protecteurs pourraient bien devenir les seuls remèdes dont Caro ait besoin. 

Valentin erre depuis 6 ans, 6 longues années à se cacher, à pleurer, à culpabiliser. Vivant de ce que les passants veulent bien lui offrir, dormant à ciel ouvert, il ne se sent en sécurité que pendant les moments passés au Red rose. Il y a rencontré le gérant, Léo, il y a quelques temps déjà, et a connu la générosité de ce dernier. C'est donc tout naturellement qu'après 10 jours de fermeture, Valentin se dirige vers le bar pour sa réouverture. Mais le patron n'est plus là, les regards se font plus froids et qui est cette femme qui se tient là, tel le maître des lieux, cette folle furieuse qui le vire manu-militari ? Après avoir éclairci la situation avec la jeune furie, Valentin peut, de nouveau, profiter chaque soir de ce p'tit verre qui le réchauffe avant une nuit sous les étoiles, celui qui lui permet aussi d'oublier, oublier les erreurs du passé, oublier la perte. Et lorsque Caro faiblit et lui fait une proposition qu'il n'est pas en mesure de refuser, voilà que sa vraie nature reprend le dessus, celle qu'il masque et souhaite abandonner, celle du gars sur qui on peut compter. Veiller sur Caro devient alors sa priorité, même si leur proximité pourrait bien mettre à mal tous les objectifs qu'il s'était fixés il y a 6 ans.

Ces 2 là sont particulièrement touchants. Leur histoire de vie, leurs joies comme leurs blessures ne peuvent que nous ébranler et par la même occasion, nous faire passer de beaux messages, bien souvent négligés. 

Nous retrouvons les personnages déjà rencontrés dans le 1er tome avec grand plaisir, accompagnés de quelques nouvelles têtes. Les uns faisant écho au passé, les autres les ramenant au présent, et au futur (on l'espère!!).

Le récit est proposé selon les points de vues de Caro et Valention, ponctué de quelques flash-back resituant certains événements nécessaires au bon déroulé de l'intrigue. Le tout est servi par la plume de Stéphanie, toujours aussi fluide, sincère et addictive (j'en ai les yeux encore bouffis !), certainement un peu plus élaboré que dans le tome précédent. L'impression de "trop vite" ou "pas assez approfondis" ressentie avec l'histoire de Sam et Stephen, reste perceptible ici mais différemment. En effet, j'ai trouvé les personnages de cet épisode plus finement travaillés, cela dit, le dénouement reste là aussi assez rapide. Je dois être une accro aux détails ;-) 

Malgré cela, Stéphanie Delecroix m'a de nouveau embarquée dans un tourbillon d'émotions, me laissant convaincre par une Caro que j'avais envie de gifler dans l'opus précédent, et avec qui, aujourd'hui, je prendrais bien un mojito en terrasse. Et surtout elle m'a séduite avec Valentin ..pffff.. (soupir de jeune d'moiselle en rut), qui m'a émue, touchée mais aussi fait fantasmer, car oui, je crois l'avoir vu comme l'auteure a voulu qu'on le perçoive; un Bel Homme. 

Encore un grand merci Stéphanie, et à bientôt pour la suite ;-) ...

 

Où se le procurer:

Publié dans partenariat, Bon moment

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article